Rue de la Laine, le blog

30 septembre 2016

Mon livre de chevet

09-Septembre 2

Le Survivant… je ne me souviens plus de la manière dont j’ai découvert ce roman. Je soupçonne Flore de me l’avoir conseillé, il y a des années, mais je n’en suis pas sûre. Toujours est-il que sa lecture me ravit : les personnages sont très bien croqués, l’histoire distrayante et instructive, on est vraiment catapulté dans une ambiance. Je n’hésite pas à me replonger dedans de temps à autre.

Pour ma collection “Mon livre de chevet”, j’avais très envie de jouer avec les couleurs de l’illustration, de reproduire les nuances de cette aube néo-zélandaise que Rosie, je suppose, aperçoit de sa véranda. Je me suis surtout amusée à reproduire les touffes de feuillages dans un écheveau hérissé et bourru comme Angus McLeod.

09-Septembre 1

« Tandis qu’elle avançait sur la route caillouteuse, la première chose qui la frappa fut le silence. Elle n’avait jamais auparavant “entendu” le silence. Il n’y avait pas de voitures, pas d’avions dans le ciel, pas de radios hurlant de toutes parts, pas de gens autour d’elle, personne. Elle s’arrêta et écouta. En tendant l’oreille, elle parvenait à entendre le vent dans les arbres et, sur sa droite, le bruit des vagues venant battre les rochers incrustés d’huîtres. Mais rien d’autre. Le soleil pesait sur elle comme s’il avait décidé de lui accorder son entière et exclusive attention. »

Le Survivant, Derek Hansen

Posté par Ruedelalaine à 12:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


22 septembre 2016

Une couverture de bébé tissée entièrement en filés main

Tissage 7

Dans le milieu du filage, on crée beaucoup de liens. Normal, pour des fileuses… C’est un assez petit monde, on ne se côtoie pas forcément beaucoup de façon physique, mais on communique énormément, surtout sur la Toile. Les liens d’amitié, de partage, de transmission ou d’admiration sont peut-être virtuels, mais ils sont nombreux et solides, colorés et texturés comme nos écheveaux.

C’est pourquoi, quand l’une de nous a annoncé sa grossesse, sa meilleure amie a créé un groupe secret sur Facebook afin de fomenter un petit complot. Vous le savez, on dit qu’il se passe des choses terribles sur les réseaux sociaux et c’est certainement vrai, mais il y a aussi de très belles idées, ça compense un peu.

Un groupe de marraines fileuses s’est ainsi constitué, dans l’optique d’offrir au bébé à venir et à sa maman un beau cadeau de naissance.

Je me souvenais d’un article lu dans Ply Magazine qui évoquait, dans des circonstances moins joyeuses (la maladie d’une amie), un groupe de fileuses qui avaient toutes envoyé à une tisserande un écheveau réalisé par leurs soins, afin de tisser une grande, chaude, réconfortante étole qu’elles souhaitaient offrir à cette amie en souffrance. J’ai évoqué ce projet et les marraines fileuses l’ont adopté.

Je suis partie en vacances et à mon retour, j’ai commencé à recevoir des enveloppes, des colis… une vraie avalanche de Noël ! Au bout du compte, je me suis retrouvée avec 17 superbes écheveaux – plus quelques petits bouts par-ci par-là. Un vrai trésor ! Il était temps de cesser d’admirer ces merveilles, que j’avais arrangées comme un beau tableau à la place d’honneur dans mon atelier, et de me mettre au travail.

Tissage 1

Tissage 2

J’ai commencé par écarter les fils qui n’allaient pas supporter d’être utilisés en chaîne, puis j’ai sorti mon Majacraft Dynamic Heddle et je me suis mise à ourdir.

Tissage 3

Tissage 4

Au début, j’espérais pouvoir tisser la couverture d’une seule pièce, pliée en deux, grâce au double peigne, mais je me suis aperçue que les différences d’élasticité de mes fils m’interdisaient totalement cet exercice. J’ai dû admettre qu’il allait me falloir tisser deux bandes que j’assemblerais par la suite, et j’ai retiré la moitié de la chaîne du métier.

Je pensais aussi faire du tissage fantaisie, mais les fils parlaient vraiment d’eux-mêmes et finalement, je me suis contentée de dessiner des carreaux en alternant des lignes et des colonnes de largeur équivalente. Partout où les fils se croisaient, se rencontraient, se mettaient en valeur mutuellement, deux fileuses se donnaient la main. En admirant tel ou tel effet, je me disais : “Tiens, voilà Stéphanie qui cause avec Pascale…”

Tissage 5

Tissage 6

Le thème de départ était la forêt, mais quand on a su que Julie attendait une petite fille, forcément, on a été tentées de filer du rose… J’ai donc eu deux dominantes de couleurs : des verts de toutes sortes et des bruns, et des roses orangés. C’est plus un beau jardin que je tissais, avec ses parterres de roses et de tulipes, qu’une forêt, mais je crois que je n’ai jamais pris un tel plaisir à tisser. Et une fois que j’ai eu assemblé les deux moitiés de la couverture, que je l’ai caressée, admirée, j’ai aussi pensé que je n’avais jamais réalisé un aussi grand tissage uniquement à base d’écheveaux filés à la main. Je dois remercier toutes les marraines fileuses de m’avoir fait confiance pour accomplir cet ouvrage, et du plaisir qu’elles m’ont apporté.

Tissage 10

Tissage 11

 

Tissage 8

Tissage 12

Posté par Ruedelalaine à 11:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2016

Dix ans, dix cadeaux

678-2

L’opération “Dix ans, dix cadeaux” tire à sa fin… en effet, le blog fête ses dix ans le mois prochain, il n’y a donc plus que deux cadeaux à gagner.

En août, Jocelyne a remporté un lot de mini-écheveaux signés Rue de la Laine de 150 grammes au total.

Le cadeau de septembre…

Puisque le jeu est presque terminé, je mets la barre un peu plus haut. Ce mois-ci, je vous offre une pochette zippée et molletonnée en coton réalisée par mes soins et ornée d’un tissage circulaire en filé main (diamètre de la pochette : 20 cm, hauteur : 6 cm). Qui la veut ?

Comment ça marche ?

J’aimerais pouvoir gâter 100 % de mes chères lectrices et chers lecteurs, mais ce n’est hélas pas possible ! Je vous propose donc un tirage au sort. Vous pouvez y participer en m’envoyant un message. Je tirerai au sort le bénéficiaire du cadeau le dernier jour de chaque mois. Ce mois-ci, ce sera le vendredi 30 septembre. Le ou la gagnant(e) sera immédiatement averti par e-mail. Sans réponse de sa part dans les quarante-huit heures, il sera procédé à un nouveau tirage au sort.

Si le lien ci-dessus ne fonctionne pas, utilisez l’adresse contact(à)ruedelalaine.com pour m’écrire, en remplaçant “(à)” par @. Désolée de vous forcer à faire cette manipulation, mais je cherche à éviter les spams qui me font perdre mon temps…

Suite à votre participation, vous serez inscrit à la newsletter de la boutique, si vous ne l’êtes pas déjà. Soyez rassuré(e), les messages ne sont pas nombreux et il est très simple de se désinscrire.

Attention : vous ne pouvez pas participer au tirage au sort en publiant simplement un commentaire sur le blog. Cette fonction ne me permet pas de voir votre adresse e-mail, donc de vous identifier, de vous prévenir si vous avez gagné et de vous inscrire à la newsletter.

Tout le monde a le droit de participer. Toutefois, si vous ne vivez pas en France, je me réserve la possibilité de demander une participation aux frais de port. Vous pourrez naturellement refuser le cadeau si vous les jugez trop élevés, et dans ce cas je procéderai à un nouveau tirage au sort.

678-1

678-3

Posté par Ruedelalaine à 10:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2016

Mon livre de chevet

08-Août 1

Comment ne pas accorder une place, dans ma collection d’écheveaux inspirés de quelques-uns de mes livres de chevet, la fameuse “collection blanche” de Gallimard, avec ses emblématiques filets rouge et noir ? J’en ai bien des ouvrages, mais Les Hommes protégés est certainement celui que j’ai le plus relu et prêté, d’où l’aspect un peu défraîchi de sa couverture…

La difficulté que j’ai rencontrée pour intégrer ces filets rouge et noir à mon fil, c’est que je ne voulais pas les voir dessiner une spirale, ce qui est pourtant inévitable quand on fait un retors. J’ai donc feutré mon fil, puis je l’ai “détordu” pour aligner les filets comme je le voulais, et je l’ai rebloqué derrière.

08-Août 2

« Anita estime – et je suis là-dessus de son avis – que ce n’est pas à l’État, ni à ses lois, ni à son appareil répressif, de décider si une femme doit avoir un enfant ou non. Le droit de la femme à la disposition de son propre corps est inaliénable. Le vrai respect de la vie, c’est le respect de la femme, considérée comme agent libre, et non comme un objet à travers lequel passent, qu’elle le veuille ou non, les futurs citoyens dont l’État a besoin. La femme n’est pas une machine à produire des soldats, des travailleurs ou des fidèles. La décision lui appartient – à elle seule. »

Les Hommes protégés, Robert Merle

Posté par Ruedelalaine à 12:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2016

Filer la laine

156

J’avoue une certaine perplexité en feuilletant ce livre. La blogosphère et les forums réclamaient un livre sur le filage en français depuis des années, ce qui se comprend : l’offre est généreuse et détaillée en anglais, mais nous ne lisons pas tous l’anglais assez bien pour en comprendre toutes les subtilités, et le filage est justement un art subtil. Ce livre est relativement complet et apportera une aide au débutant anglophobe, c’est indéniable. Toutefois, je regrette que la traduction s’éloigne autant du langage que les fileurs francophones emploient de longue date. Pourquoi parler de “retordage”, de “boudins” de fibres, de “filage au rouleau” ? C’est un coup à ne plus se comprendre…

Quant au chapitre “Vendre vos créations”, le titre est prometteur mais j’ai trouvé le contenu assez léger. Bref, si vous êtes déjà une fileuse expérimentée, vous pouvez vous en passer. Si vous débutez et n’avez pas beaucoup d’aide autour de vous, allez-y.

Brenda Gibson

2014 – Eyrolles

Posté par Ruedelalaine à 09:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Appliqués au crochet

155

Une grande douceur de coloris pour ces petits motifs à coudre ici ou là pour personnaliser un sac, un vêtement, un bout de layette, un cadeau… Je veux absolument un de ces petits camions pour mon bonhomme !

Cendrine Armani

2014 – Éditions Carpentier

Posté par Ruedelalaine à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petits bouts de laine pour joyeux porte-bonheur

154

Gros coup de cœur pour ce petit bouquin discret mais plein de charme ! Retrouvez les cure-pipes de nos bricolages d’enfant, sortez vos minuscules restes de pelotes et suivez les pas à pas super bien expliqués en images pour créer des petits personnages rigolos. Quand vous en aurez fait quelques-uns, vous en saurez assez pour imaginer vos propres créations.

Le gecko de la page 22 a conquis mon cœur, je compte le réaliser bientôt avec un reste de filé main ! À moins que… je n’aie envie de filer quelques mètres de fil texturé exprès pour lui :-)

Séverine Aubry

2014 – Éditions Carpentier

Posté par Ruedelalaine à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Papiers découpés

153

Si vous voulez vous essayer aux créations en papier de charme, c’est un très bon début : les papiers sont fournis dans le livre, avec les dessins au dos, il n’y a plus qu’à jouer du cutter ! Une excellente idée de cadeau pour attirer dans les loisirs créatifs un(e) ami(e) qui se croyait à l’abri ;-)

Ghylenn Descamps

2014 – Éditions Carpentier

Posté par Ruedelalaine à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La couture nature

152

Les modèles sont simples, parfois presque androgynes, mais avec beaucoup de grâce. Hélas, comme souvent en couture japonaise, les femmes aux proportions généreuses devront toutefois adapter les patrons en fonction de leur morphologie.

Kyoko Sakauchi

2012 – Les éditions de Saxe

Posté par Ruedelalaine à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tuniques, blouses et robes au fil des jours

151

Simplicité et charme sont au rendez-vous : il y aura matière à s’enthousiasmer pour les amateurs de cotonnades légères et lins naturels… Hélas, comme souvent en couture japonaise, les femmes aux proportions généreuses devront toutefois adapter les patrons en fonction de leur morphologie.

Collectif

2012 – Les éditions de Saxe

Posté par Ruedelalaine à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]